Repérée par le public international pour ses performances au sein de feu le duo Haute ; connue aujourd’hui pour son premier EP solo « Mixtape Telecom » qui l’a vue composer dans un tout autre registre musical pour la première fois, Anna Majidson impressionne bien au delà des frontières françaises. Si elle a été aperçue plusieurs fois dans le line up de plusieurs tremplins – à commencer par le top 100 du Prix Ricard Live Music – l’artiste continue de déferler sur les ondes et revient avec un nouvel EP, intitulé « La Rivière », et qui fait la part belle à la pop sous toutes ses formes. Retour sur un EP dans lequel elle se dévoile en français, marquant par cette occasion une nouvelle ère dans la carrière de l’artiste.

L’EP d’Anna Majidson se voit magnifiquement introduit par un titre très court – le titre « La Rivière », qui donne justement son nom à l’EP – un titre qui donne le ton de l’EP : électro-acoustique dans son instrumentation, franco-anglais dans ses paroles, paroles par ailleurs emplies aussi bien de métaphores que d’amour, tout y est.

Similaire à Anna Majidson : « Miel »de November Ultra : une douceur anti Saint Valentin à consommer sans modération

Après cette introduction haute en couleur et en émotions, c’est « Natasha », un titre co-produit par Blasé, son ancien acolyte du duo Haute, que l’on a l’occasion d’entendre. Le titre, à la fois nonchalant et franc, aborde en douceur et sur une instrumentation pop indé langoureuse et rythmée une histoire de famille aussi personnelle qu’universelle. Le titre a même été accompagné d’un clip dans lequel elle se dévoile doublement : après avoir chanté dans sa langue natale, c’est via des images d’archive qu’elle se montre sous l’angle de l’intimité, du familial et du personnel.

Plus tard, ce sont les titres « Soleil Cendres », en featuring avec David Nuwmami, puis « En Deux Mots » – co-produit par le lauréat du FAIR 2022 Sacha Rudy – que l’on a l’occasion de réécouter, ces deux titres ayant été sortis en single auparavant et ayant annoncé, avec « Natasha », le ton de l’EP.

« J’ai le coeur blême dans le creux de ta paume
Ton regard brûle quand il touche ma peau »
– Anna Majidson – La Paume

Il faut donc attendre les trois derniers titres pour découvrir plus amplement la nouvelle brèche artistique dans laquelle Anna Majidson s’est engouffrée ; l’énergique « La Fin » dévoile une face plus pop indé de l’artiste, tandis que « La Paume » fait resurgir ses amours R&B, amours sur lequel elle chante aussi bien en anglais qu’en français, faisant la part belle au thème des sentiments amoureux, justement.

« La Rivière » est un EP qui montre de nouveau l’ampleur du talent de l’artiste ; après le très personnel « Mixtape Telecom », Anna Majidson prouve une nouvelle fois qu’elle n’est pas à mettre dans une case. Artiste à suivre de près !

À lire aussi : Dans les écouteurs d’Anna Majidson


Anna Majidson est à retrouver sur toutes les plateformes de streaming. Vous pouvez également la retrouver sur Instagram !

About the Author: Cloé Gruhier

Rédactrice web depuis plusieurs années, j'ai une passion prononcée pour les musiques électroniques et alternatives. Des envolées synthétiques de Max Cooper aux mélodies et textes introspectifs de Banks, mon radar détecte les nouveautés des scènes indépendantes françaises et internationales, et ce entre deux stratégies de communication pour des labels et artistes indépendants !