Une artiste au visage et à la voix familière vient de marquer son retour dans le paysage musical. Connue pour ses débuts au sein du duo Haute, rendu entre autres célèbre pour leur COLORS session et pour leur titre « Shut Me Down », Anna Majidson se détache aujourd’hui de ce groupe et explore de nouvelles contrées, seule avec sa mandoline cette fois-ci. Aujourd’hui sort son premier EP, intitulé « Mixtape Telecom », un nom à consonance vintage qui évoque aussi, entre les lignes, des compositions intimistes, enregistrées par elle-même ; « Mixtape Telecom » nous donne à voir une partie plus douce, plus à fleur de peau de l’univers d’Anna Majidson.

Pour en savoir plus sur cette personne qui se cache derrière cet EP rempli d’émotions, nous sommes allés lui poser quelques questions tout en faisant un tour dans ses titres du moment !

Anna Majidson Haute Mixtape Telecom November Ultra Noraa Jeune Fauve

1. Hello Anna ! Peux-tu te présenter en quelques mots pour ceux qui ne te connaissent pas ?
Je suis Anna Majidson, chanteuse/compositrice avec un papa californien et une maman poitevine. J’ai donc toujours vécu entre l’Amérique du Nord et la France. J’ai grandi dans une famille de musiciens et j’aime bien toucher à tout. Mais par dessus tout ce que j’aime dans la musique c’est raconter une histoire et toucher les gens émotionnellement.

2. Tu viens de sortir ton premier EP, un EP qui marque une nouvelle étape dans ta carrière musicale : celle de l’aventure en solo, après un démarrage sur les chapeaux de roue au sein du duo Haute. Comment est-ce que cette décision a été prise ?
Dans la douceur, heureusement. Haute était une merveilleuse aventure mais nous avions des envies différentes et nous avons senti qu’il était temps de s’arrêter. Avec Romain nous restons très bons amis et je pense qu’on le sera toujours parce que c’était une experience pleine de rebondissements.

3. Tu évolues dans un registre moins électronique et plus folk, plus intimiste sur cet EP. Comment l’as-tu composé ?
J’étais en confinement chez mon partenaire dans le sud de l’Angleterre. J’ai tout écrit à la mandoline et enregistré sur mon ordinateur, seule. J’avais carte blanche totale pour la première fois depuis longtemps et j’en ai profité pour explorer un genre (la folk donc) que je connais moins mais que je trouve très vulnérable, comme une sorte de mise à nu.

4. Les personnes qui te suivent sur Instagram connaissent ton attrait pour des artistes comme Brandy, mais également ton amour pour les memes que tu déniches sur la toile. Mais qu’écoutes-tu en ce moment ? Tu nous fais faire un tour de tes titres du moment ?

5. Est-ce que tu peux nous dire en quoi ces titres te sont chers ?
C’est vraiment ma playlist de tous les jours en ce moment, un mix de ce que j’aime le plus (jazz/ R&B américain) & des influences variétés française. J’adore les textes en français.

Article similaire : Dans les écouteurs d’Irène Drésel.

6. Enfin, pour finir, quel est l’artiste que tu suis de près en ce moment ?
J’aime beaucoup ce qui se passe en France en ce moment, entre Pomme, Yseult, November Ultra… Je trouve ça très fort et, en terme de talent, c’est comparable aux Etats-Unis en terme de musicalité. Toute cette vague m’inspire beaucoup et me pousse à m’améliorer dans ma technique et mes compositions.


Anna Majidson est à retrouver sur toutes les plateformes de streaming. Vous pouvez également la suivre sur Instagram !

About the Author: Cloé Gruhier

Rédactrice web depuis plusieurs années, j'ai une passion prononcée pour les musiques électroniques et alternatives. Des envolées synthétiques de Max Cooper aux mélodies et textes introspectifs de Banks, mon radar détecte les nouveautés des scènes indépendantes françaises et internationales, et ce entre deux stratégies de communication pour des labels et artistes indépendants !