On n’invente rien en disant qu’il est difficile pour un artiste de vivre de sa musique. Qui plus est, à l’heure d’une pandémie mondiale empêchant pratiquement toute représentation scénique, ainsi que tout tournage de publicité, film, série qui permettrait aux artistes de voir leur musique placée à l’image… Les moyens de rémunération sont considérablement réduits et la pression qui s’exerce sur les plateformes de streaming est on ne peut plus rude. Alors, quand des initiatives comme celle d’Audius prennent de l’ampleur, cela ne nous étonne pas.

Audius est une plateforme de streaming qui permet aux artistes d’être rémunérés comme il se doit. En souhaitant mieux rémunérer que toute autre plateforme de streaming qui existe sur le marché, elle se démarque des autres et a rendu cela possible grâce… à la crypto-monnaie. Et pas n’importe laquelle : la leur, nommée $AUDIO. À ceci s’ajoute une facilité d’utilisation de la plateforme qui permet à tout artiste d’y mettre en ligne son catalogue gratuitement (et cela ne devrait pas changer, d’après eux). A-t-on devant nous le futur du streaming ? Une petite investigation s’impose.


Audius : une plateforme de streaming propulsée par sa propre crypto-monnaie.

Les fonctionnalités d’Audius, de prime abord, ressemblent beaucoup à celles de SoundCloud. Un système d’écoute familier, la possibilité de mettre en ligne gratuitement son contenu par soi-même, des playlists officielles ainsi que la possibilité de construire ses propres playlists, Audius reprend là une formule connue de tous. Si les uploads ainsi que la création de compte sont gratuits sur la plateforme, certains contenus sont quant à eux accessibles uniquement en achetant des tokens, soit des $AUDIO, leur crypto-monnaie. Ainsi, les utilisateurs accèdent à du contenu exclusif et notamment la possibilité de participer à des compétitions de remix. De quoi « donner aux fans l’exclusivité qu’ils méritent », pour reprendre les mots de la plateforme.

90% des revenus à destination des artistes

C’est le mot d’ordre de la plateforme. 90% des revenus de la plateforme reviendront directement aux artistes. Si l’on ne sait pas encore à quelle fréquence ces « répartitions » interviendront, une chose est sûre, c’est que la rémunération promet d’être généreuse. Depuis son lancement, le cours de leur crypto-monnaie a explosé. Un milliard de « tokens » ont été mis en ligne fin Octobre, à une valeur moyenne de 0.04$ (source : Nairametrics). Lorsqu’une figure de la crypto-monnaie, Binance, a annoncé soutenir Audius, cette somme a augmenté de 500%, passant ainsi à 20 centimes. Si la somme paraît ridicule, dans le monde de la crypto-monnaie, il est rare d’observer une augmentation aussi rapide que celle d’Audius..

Afin de comprendre un peu mieux le fonctionnement de la plateforme de l’intérieur, nous avons échangé avec SVDKO, producteur de musique électronique belge qui suit de près le développement d’Audius. Il fait partie des 10.000 artistes à avoir reçu de leur part des tokens pour avoir été actif sur la plateforme avant même le lancement de leur crypto-monnaie. Il faut voir ces derniers à la fois comme des parts de la société, ainsi que comme une rémunération pure et dure, car il est possible de convertir ces $AUDIO en euros, de la même manière qu’on peut convertir des Bitcoin en monnaie courante.

« Il y a tout un ensemble de facteurs qui rentrent en jeu pour qu’un artiste se fasse de l’argent sur la plateforme – combien de follows/likes/plays/reposts l’artiste a obtenu mais aussi le nombre de likes/reposts qu’il a fait sur d’autres compositions. »

Mais comment, en dehors de ce geste exceptionnel ayant eu lieu le 23 octobre, un artiste peut réellement gagner de l’argent grâce à cette plateforme ? SVDKO nous explique qu’il y a « tout un ensemble de facteurs qui rentrent en jeu pour qu’un artiste se fasse de l’argent sur la plateforme – combien de follows/likes/plays/reposts l’artiste a obtenu mais aussi le nombre de likes/reposts qu’il a fait sur d’autres compositions ».

Audius a posté sur son blog un calcul qui permet de comprendre les facteurs qui sont rentrés en ligne de compte pour la rémunération du 23 Octobre, un calcul plus que recherché par tout artiste et tout label mettant en ligne leurs oeuvres sur les plateformes de streaming. Là aussi, nous avons conduit notre investigation afin d’y voir plus clair.


Combien vaut un stream sur Audius ?

• Un calcul précis à disposition…
• … mais qui ne correspond qu’à l’opération effectuée le 23 Octobre dernier…
• … et le prochain paiement n’a pas encore été annoncé.

Sur leur blog, Audius dévoile le calcul que vous trouverez ci-dessous. Un calcul que nous allons détailler rapidement avec vous afin que vous puissiez comprendre un peu mieux comment la plateforme a rémunéré 10.000 de ses artistes.

Score = (0.75*least(streams_on_your_content,2500)/2500) + (0.1*least(followers,1000)/1000) + (0.05*least(favorites_on_your_playlists, 100)/100) + (0.05*least(favorites, 100)/100) + (0.05*least(reposts,100)/100)

Audius explique les valeurs qui rentre en ligne de compte : 75% du score correspond au nombre de streams que vous avez effectué, 10% au nombre de followers que vous avez, 5% au nombre de favoris accumulés sur vos playlists, 5% pour les favoris accumulés sur vos titres, et enfin, 5% accordés au nombre de reposts. Ceci montre donc que la rémunération n’était et ne sera peut-être pas uniquement basée sur le nombre de streams que vous accumulez. Votre activité sur la plateforme ainsi que l’intérêt des utilisateurs pour votre musique (reposts, favoris) compte aussi ! SVDKO nous explique que « la bonne nouvelle est que tout le monde se fait payer sur Audius, artistes et personnes qui écoutent ! La clé est de vraiment être actif. »

Continuons notre analyse du calcul, en s’attardant sur l’une des variables, celle du stream.

(0.75*least(streams_on_your_content,2500)/2500)

Voici un guide pour comprendre :
– 75% de la rémunération est attribuée au stream
– least : cela signifie que la valeur la plus forte située en parenthèse sera prise en compte. Si vous avez fait moins de 2500 streams, la valeur prise en compte est 2500. Si vous en avez fait 3000, la valeur prise en compte dans le calcul sera 3000.
– la virgule : c’est simplement une manière pour l’algorithme de sélectionner la valeur la plus forte.
– /2500 : variable arbitraire

Encore une fois, difficile de savoir si ce calcul est immuable. Les administrateurs du serveur Discord d’Audius l’affirment eux-mêmes, ils ne savent pas encore quand ni comment la prochaine rémunération aura lieu. C’est pourquoi il est important de prendre ces informations avec des pincettes et non pas, sans mauvais jeu de mot, pour argent comptant.

 


Un calcul à prendre avec des pincettes.

Les informations à retenir :
• Le $AUDIO a une valeur qui fluctue.
• Audius ne rémunère pas ses utilisateurs en Euros, mais en $AUDIO. Cette rémunération peut être assimilée à un placement en bourse, qui peut ensuite être converti en Euros.

Premièrement, la valeur du token est fluctuante, exactement comme le serait une action en bourse ou, pour les adeptes, comme le cours du Bitcoin. La fluctuation de la valeur du $AUDIO est aujourd’hui très forte. Si aujourd’hui, admettons, la musique d’un artiste lui rapporterait 1000$ car le $AUDIO est ce jour-là à 0.10$, le lendemain, si sa valeur chute à 0.05$, alors cette même musique ne rapporterait que 500$. Il faut donc garder un oeil sur sa fluctuation et être à l’aise avec l’idée que la valeur du stream ne sera jamais fixe.

Deuxièmement, et c’est peut-être l’information à retenir, le compte Audius n’est pas un compte en banque sur lequel des euros sont stockés, mais plutôt un placement en bourse, placement que vous devez ensuite échanger sur un marché pour pouvoir le convertir en monnaie courante. En bref, vous ne retirez pas cet argent comme vous retirez de la monnaie au distributeur. Vous devez trouver un repreneur, sur le marché du $AUDIO, qui lorsque vous souhaitez vendre vos tokens, souhaite vous les acheter. Si souvent ces achats se font vite pour ne pas dire instantanément, paradoxalement, lorsque la valeur d’une crypto-monnaie est forte, les acheteurs préfèrent attendre que le cours baisse, et il se peut que vous ne trouviez pas d’acheteur immédiatement.

Avec près de 750.000 utilisateurs mensuels, 1 million de streams par mois et des poids-lourds de l’électronique comme deadmau5, Rezz, Baauer ou encore le label Deadbeats sur la plateforme, le succès d’Audius paraît déjà assuré, sans compter qu’Audius organise également des concours, où, comme nous dit SVDKO, « il faut faire une track avec un sample fourni et le but est d’être le plus créatif possible – tout ça avec beaucoup de visibilité et souvent un prix à la clé! ». Audius est une plateforme prometteuse, qui pourrait peut-être prendre la relève de SoundCloud, mais il y a encore beaucoup d’inconnues, des inconnues qui pourraient causer des problèmes majeurs aux labels comme aux autres artistes de l’industrie musicale.

 


L’upload géré directement par l’artiste : quid du copyright ?

Voilà LE hic dans l’affaire Audius. Le copyright est un problème auquel la plateforme n’a à ce jour pas encore trouvé de remède. Audius l’affirme, « aucun contenu ne pourra être censuré ni supprimé » par la plateforme, et SVDKO nous explique que « en étant une plateforme entièrement décentralisée, il est impossible d’enlever la composition/remix ou autre par qui que ce soit – uniquement l’artiste qui l’a mis sur Audius peut le faire », ce qui pourrait à terme poser problème aux labels ainsi qu’aux auteurs-compositeurs originaux si un système de « copyright claim » n’est pas mis en place, comme c’est le cas sur SoundCloud par exemple. Affaire à suivre, donc, la plateforme n’ayant lancé officiellement sa crypto-monnaie qu’au mois d’Octobre 2020. On espère en tout cas une réponse rapide de leur part à ce sujet.

Audius existe sous forme de site web et d’application desktop + mobile. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur leur site.

Sources complémentaires : Audius, Binance, Presse Citron, Nairametrics, The Verge.

Remerciements spéciaux à SVDKO qui a été d’une grande aide dans la rédaction de cet article ! Vous pouvez le retrouver sur Instagram ainsi que sur Twitter, et son premier EP « It’s SVDKO » est à retrouver sur toutes les plateformes de streaming.

About the Author: Cloé Gruhier

Rédactrice web depuis plusieurs années, j'ai une passion prononcée pour les musiques électroniques et alternatives. Des envolées synthétiques de Max Cooper aux mélodies et textes introspectifs de Banks, mon radar détecte les nouveautés des scènes indépendantes françaises et internationales, et ce entre deux stratégies de communication pour des labels et artistes indépendants !