L’amour : une source d’inspiration sans fond pour tous les artistes de cette planète. Qu’ils ou elles traitent de ses effets positifs comme négatifs, cette émotion universelle s’exprime de manière unique chez tout un chacun ; Zoé Watson, quant à elle, exprime sa face douloureuse et ses désillusions sur les 6 titres de son EP « Withdrawals ». Ainsi, entre paroles descriptives et mélodies aériennes reflétant l’état d’âme d’un esprit tourmenté par les travers de l’amour, Zoé Watson décrit à sa manière et à travers le filtre de ses propres expériences les piques et les blessures laissées par ce dernier ; direction un EP qui s’est avéré cathartique pour la jeune artiste franco-anglaise. En écoute ci-dessous.

Aussi douloureuses soient-elles, les émotions qui naissent et prennent place après la rupture amoureuse que Zoé Watson a vécu ont pris une dimension libératrice une fois mises en musique. Composé entre Londres et la campagne française, « Withdrawals » (qui signifie « retraits », en français) est riche de sens ; chacune des chansons de l’EP raconte une étape vécue et des sentiments particuliers, des moments qui l’ont aidée à aller plus loin et à aller de l’avant.

« Love is rose-tinted
Love is a rose-tinted lens »

– Rose – Zoé Watson

L’EP démarre sur les notes aériennes de « Rose », un titre qu’elle décrit comme étant l’expression de l’amour et de l’isolement par la même occasion ; un sentiment doux-amer résonne autant dans la mélodie que dans les paroles, et l’amour s’y voit décrit comme un filtre que l’on applique à son quotidien et qui brouille la clairvoyance de tout un chacun. Le ton de l’EP est donné !

Similaire à Zoé Watson : Christina Ward nous berce avec sa pop folk électronique intimiste sur son dernier EP « Rent »

Ensuite, après avoir écouté le singulier titre « Angel » qui évoque le sentiment de dissociation entre le corps et l’esprit, c’est un titre inspiré de la mythologie grecque qui vient ravir notre coeur ; « Calypso » évoque cette fois une facette plus dure de l’amour, celle du refus de ce dernier. Et bien que le sujet soit froid, Zoé Watson joue sur les contrastes en laissant sa voix, emplie d’émotions, prendre de la hauteur sur une mélodie électro-indie digne de ballades à la fois romantiques et mélancoliques.

Puis, à mesure que les oeuvres passent, on se sent happé par les aspects de berceuse de « Withdrawals », avant de voir à travers les yeux de l’artiste son désespoir quant à l’envie d’être aimée sur « Mr Wrong ». Finalement, c’est sur une note nostalgique que Zoé Watson met un point final sur le journal intime qu’est cet EP.

Et si vous souhaitez en écouter plus de Zoé Watson, nous vous laissons écouter l’un des titres de phares de son précédent EP « Blue Lights » : « Cold Water » !


Zoé Watson est à retrouver sur toutes les plateformes de streaming. Vous pouvez également la suivre sur Instagram !

– disclaimer : découverte via MusoSoup #SustainableCurator.

About the Author: Cloé Gruhier

Rédactrice web depuis plusieurs années, j'ai une passion prononcée pour les musiques électroniques et alternatives. Des envolées synthétiques de Max Cooper aux mélodies et textes introspectifs de Banks, mon radar détecte les nouveautés des scènes indépendantes françaises et internationales, et ce entre deux stratégies de communication pour des labels et artistes indépendants !