La musique électronique fait état, de manière générale, de toutes les subtilités émotionnelles de l’être humain. Si certains producteurs et productrices décident de décrire allègrement les sentiments de joie et d’exaltation dans leurs musiques, d’autres, comme VIMALA, dédient l’entièreté de leur art à la part sombre des individus, aux émotions troubles qui perturbent tout un chacun. Connu pour ses titres clubs introspectifs, VIMALA partage au grand public depuis plusieurs années déjà un univers noir de jais dans lequel sa voix occupe l’espace – une voix torturée qui déclame les hauts et les bas que subit l’âme. Après plusieurs sorties sur la partie label d’Allo Floride, l’artiste dévoile « Chaos », un mini album sorti sur Rouge Néon Records vendredi dernier. En écoute ci-dessous !

Que ce soit volontaire ou non, le mini-album de VIMALA reflète à merveille le vague à l’âme : l’esprit brouillé vogue au gré des tempos des titres qui composent « Chaos » – un album qui porte extrêmement bien son nom par ailleurs. Le chaos, ce sentiment que tout est sens dessus-dessous, est largement illustré dans le titre « Brothers » par son refrain instrumental  et synthétique dissonant ; un sentiment repris ensuite dans le titre éponyme de l’EP, un titre aux antipodes de ce que l’artiste a pu présenter jusqu’à présent et qui laisse sa voix s’exprimer au sujet de la manière dont les hommes se traitent entre eux, et traitent également leur environnement. Pièce maîtresse de l’EP, elle donne le ton, le thème principal des idées que VIMALA traite dans ce mini-album.

Similaire à VIMALA : Le dernier EP de Cravach brouille les frontières entre les musiques électroniques sombres qui font danser les clubs.

On écoute ensuite « Over », un titre hypnotique aux sonorités à la fois soul et expérimentales qui laisse la parole à la voix androgyne d’ORI ; plus tard, c’est le titre « 34 » qui nous prend par surprise : mené de front par les échos de voix de VIMALA mais également par une mélodie jouée en filigrane au piano, le titre agit comme un entracte léger et lumineux dans cet album.

Et, enfin, aors que l’on approche la conclusion de « Chaos », on note une certaine singularité dans les noms des titres qui composent cette tracklist : l’album s’ouvrait sur « Brothers » et se clôt sur « Sisters » ; les deux titres englobent les tourments ressentis par tout individu sur cette planète, une manière subtile de souligner que quelque soit notre genre, les aléas de la vie nous marquent tous. Ainsi, si « Brothers » était dissonant et aléatoire, « Sisters » est quant à lui relativement calme, un brin mélancolique : des sentiments matérialisés au violon, instrument principal de tout ce titre d’outro. Un mini-album qui signe un coup de maître dans la jeune carrière de l’artiste multidisciplinaire.

Et si vous souhaitez en écouter plus de VIMALA, on vous invite, entre autres, à écouter ses expérimentations live sur son compte Instagram !

Plus de VIMALA : Avant-première : VIMALA dévoile pour nous le clip de « Chaos », un single à venir sur son prochain EP le 25 juin prochain !


VIMALA est à retrouver sur toutes les plateformes de streaming. Vous pouvez également le suivre sur Instagram !

About the Author: Cloé Gruhier

Rédactrice web depuis plusieurs années, j'ai une passion prononcée pour les musiques électroniques et alternatives. Des envolées synthétiques de Max Cooper aux mélodies et textes introspectifs de Banks, mon radar détecte les nouveautés des scènes indépendantes françaises et internationales, et ce entre deux stratégies de communication pour des labels et artistes indépendants !