Lorsqu’on pense au downtempo, à la deep techno, à l’electronica ou encore à la musique ambiante, de nombreuses sonorités nous viennent à l’esprit. Un temps, elles sont sombres, lourdes, saccadées. Un autre, elles deviennent légères, subtiles, lumineuses, ; elles abondent pour former un tout qui reflète toutes les variations de la lumière. Souvent sans paroles, les oeuvres qui pullulent sur SoundCloud ou encore Beatport nous font voyager. Il en va de même pour l’oeuvre d’art qu’est le premier album d’un jeune producteur français nommé Texture Droite. Dénommé « Vibrant Pixel », il porte étonnamment bien son nom. Résolument digital, essentiellement électronique, il explore toutes les vibrations possibles et existantes du spectre de l’electronica.


« Des idées apparaissent, on divague, on passe d’une idée à une autre, sans trop savoir comment, puis on revient sur l’idée précédente, par itérations, par cycles, sans véritable fin ni début. »

Ce que l’on aime et que l’on retient après écoute, c’est que les titres sont savamment choisis et font écho à la perfection à l’ambivalence des sonorités qu’ils comportent. Avec « Hi Res Vagueness », « Full Speed on the Wrong Lane » et « A Vibrant Touch Offfff », on explore les confins de l’ambient techno et toutes ses aspérités chéries par sa communauté. Ce dernier est un titre à part, il dénote et attire, il dévoile un univers unique et possède une dimension intrinsèquement personnelle. Comme nous dit l’artiste lui-même, « l’idée générale du titre est une rêverie, un état contemplatif, une position d’observation durant laquelle le monde s’agite, défile, s’anime… Puis des idées apparaissent, on divague, on passe d’une idée à une autre, sans trop savoir comment, puis on revient sur l’idée précédente, par itérations, par cycles, sans véritable fin ni début. »

Dès « E.G An Infrequent Gazing », on plonge dans les abysses d’une ambient sombre, mettant en avant des nuances de gris et de noir qui deviennent soudain visibles à l’oeil nu. Un voyage pluriel qui nous fait tantôt passer de caves sombres à des vallées remplies de lumière.

 

Nous atteignons ces vallées lumineuses mentionnées plus haut avec « Color Field Dancing ». C’est un titre sur lequel on ne peut s’empêcher de vouloir danser. Si jusqu’à présent nous écoutions chaque détail, cette fois nous prenons du recul, et apprécions avec admiration la beauté du paysage qui s’offre à nous. On ne peut s’empêcher de penser aux prouesses de Molécule lorsque l’on écoute ce titre, par ailleurs.

En bref, Vibrant Pixel nous fait traverser un monde imaginaire. Un monde qui se dévoile sous notre paupière au fil des titres et des secondes qui passent lorsque l’on écoute cet album. Texture Droite est un artiste que l’on continue à suivre de près, et sur qui on garde un oeil également pour ses prestations lives à venir… Enfin, au moins lorsque la pandémie mondiale aura cessé de frapper !

L’album est à retrouver sur toutes les plateformes de streaming ainsi que sur notre compte SoundCloud.

About the Author: Cloé Gruhier

Rédactrice web depuis plusieurs années, j'ai une passion prononcée pour les musiques électroniques et alternatives. Des envolées synthétiques de Max Cooper aux mélodies et textes introspectifs de Banks, mon radar détecte les nouveautés des scènes indépendantes françaises et internationales, et ce entre deux stratégies de communication pour des labels et artistes indépendants !