Bandcamp, cette plateforme de vente et de streaming qui permet aux artistes de percevoir un pourcentage non négligeable des ventes de leurs CDs, vinyles, mais aussi de leur merchandising. Bandcamp a même été rendue célèbre pour, entre autres, ses « Bandcamp Fridays », ces vendredis durant lesquels 100% des sommes générées par les ventes sur la plateforme reviennent directement aux artistes & labels qui commercialisent leurs oeuvres avec Bandcamp. Et il se trouve que le 3 mars dernier, cet acteur majeur de l’industrie musicale a été racheté… par Epic Games, ce mastodonte du jeu vidéo, studio notamment créateur du jeu en ligne Fortnite. Pourquoi ? Quelques éléments de réponse ci-dessous.

Bandcamp Epic Games rachat fusion jeu video musique industrie musicale Fortnite

– affiche digitale pour le concert d’Ariana Grande… dans la plateforme de jeu Fortnite

Epic Games, entreprise derrière Fortnite, occupe une place de plus en plus grande dans l’industrie musicale… et ce bien avant le rachat de Bandcamp : des artistes comme Travis Scott ou encore Ariana Grande ont pu donner des concerts virtuels au sein des maps du jeu Fortnite ces deux dernières années et ont rencontré un succès massif. Ainsi, peut-être que le rachat de Bandcamp peut sembler surprenant pour plus d’une personne… mais Epic Games se veut rassurant, et insiste sur le fait que Bandcamp et eux partagent des valeurs communes au sein de leurs industries respectives, à savoir le jeu vidéo et la musique.

« Des plateformes équitables et accessibles à tous sont essentielles pour l’avenir de l’économie des créateurs. Epic et Bandcamp partagent la même mission : celle de créer une plate-forme qui permettra aux créateurs de conserver la majorité de leur argent qu’ils auront gagné dessus. Bandcamp jouera un rôle important dans la réalisation de la vision d’Epic qui est de créer une marketplace de créateurs sur laquelle il y aurait du contenu, de la technologie, des jeux, de l’art, de la musique et plus encore. » – Epic Games sur leur site web à propos de l’achat de Bandcamp

Quant aux artistes & labels qui voient ce rachat d’un mauvais oeil, c’est Bandcamp qui tient à les rassurer cette fois en statuant que la plateforme restera indépendante, que son fonctionnement interne n’est pas amené à changer et que, par dessus tout, le mode de rémunération des artistes et les taux appliqués ne sont pas amenés à changer.

« Bandcamp continuera de fonctionner comme une plateforme indépendante et une communauté musicale, et je continuerai à diriger notre équipe. Les produits et services dont vous dépendez ne changeront pas, nous continuerons à construire Bandcamp autour de notre modèle de revenus axé sur les artistes (où les artistes perçoivent en moyenne 82 % de chaque vente), vous aurez toujours le même niveau contrôle sur la manière dont vous souhaitez vendre votre musique, les Bandcamp Fridays se poursuivront comme prévu et le Daily continuera de mettre en avant la diversité et l’éclectisme de la musique de la plateforme. » – CEO de Bandcamp au sujet du rachat par Epic Games.

Il semblerait donc que Bandcamp et Epic Games oeuvrent bel et bien à un avenir qui place les créateur-ice-s au premier plan, et de faire en sorte que leurs actions soient rémunératrices et créatrices d’emplois artistiques viables. Certain-e-s se demandaient cependant si ce rachat n’intervenaient pas dans le but de créer, à la manière d’enterprises comme Universal ou encore Meta (ex-Facebook), un métavers et permettre ainsi aux acteur-ice-s présent-e-s sur Bandcamp de diffuser leur musique dans ce métavers. Les tenants du podcast Talking Trends, podcast de la plateforme Music Business Worldwide, qui donne les actualités et grandes tendances de l’industrie musicale mondiale, voit cela d’un autre oeil :

« Je pense qu’il s’agissait simplement d’un rachat stratégique pour Epic, car cela donne à l’entreprise un atout puissant dans la lutte qu’ils mènent contre le Big Tech pour les faire réduire les taux de commission sur leurs app stores. »Talking Trends, Music Business Worldwide.

Epic Games, qui se battait avec Apple pour réduire le taux de commission que la plateforme appliquait sur ses ventes – à savoir 30% – aurait donc, selon Talking Trends, acquit Bandcamp dans le simple et unique but de prouver qu’il est possible, Bandcamp faisant du profit depuis 2012, d’avoir un business model rémunérateur avec un système de commission moindre (celui de Bandcamp étant de 12% du lundi au jeudi, et de 0% le vendredi).

Alors, rachat stratégique ou réelle envie de faire des industries créatives des industries qui respectent ses acteur-ice-s et leur permettent de vivre de leur création ? Affaire à suivre !

Similaire à Bandcamp : Universal Music Group signe un partenariat avec Genies pour la création d’avatars virtuels de ses artistes… en vue de la création d’un métavers


Plus d’informations sur le site de Bandcamp et d’Epic Games.

About the Author: Cloé Gruhier

Rédactrice web depuis plusieurs années, j'ai une passion prononcée pour les musiques électroniques et alternatives. Des envolées synthétiques de Max Cooper aux mélodies et textes introspectifs de Banks, mon radar détecte les nouveautés des scènes indépendantes françaises et internationales, et ce entre deux stratégies de communication pour des labels et artistes indépendants !