On a tous une idée plus ou moins définie de la musique soul. Sauf que, comme pour beaucoup de genres musicaux, elle se détaille, se dédouble, se diversifie à chaque fois qu’un artiste décide de l’interpréter à sa manière. Si certains s’en rappellent comme un genre musical langoureux, d’autres s’en rappelleront comme un genre engagé ; aujourd’hui, la soul s’exprime de plusieurs milliers de manières, et il est bon d’écouter ses dernières interprétations. Electronique, saturée, moderne ou au contraire d’inspiration old school, la soul a de beaux jours devant elle.

On écoute donc les derniers titres de Sebastea, Naomi Cheyanne, Deborah Williams, Santi Forget, Mighloe et RUTHEE, six artistes issus aussi bien d’Angleterre, du Canada ou des Etats-Unis, et ayant chacun une musique bien particulière à partager à une audience nouvelle.

Sebastea Gemini

Sebastea – Gemini

On démarre notre sélection avec le premier titre d’un artiste qui vient de faire ses débuts : Sebastea. Inspiré entre autres des travaux d’Agnes Obel et de James Blake – et il faut le dire, ces inspirations se ressentent, faisant de Sebastea un artiste à suivre de près pour ceux et celles qui aiment ces deux artistes – Sebastea développe au sein de ce titre à la structure peu conventionnelle une histoire prenante, sur fond de répétitions vocales et d’instrumental minimaliste.

« We took an oath to lose
We took an oath to choose.
 »
– Sebastea – Gemini

Le titre raconte en effet tout en phrases courtes et presque abstraites des thématiques comme l’amour, la guerre, la mort ou encore la révolte ; un titre sur fond d’histoire guerrière rendue douce et calme par les répétitions vocales faisant office de rythmiques en arrière-plan. Le titre évolue ensuite progressivement, laissant entrer une douce mélodie jouée au clavier, une berceuse cinématique qui nous plonge dans une ambiance qui, bien qu’elle soit sombre, laisse planer une lueur d’espoir au bout du tunnel.

Si vous avez aimé Sebastea, on vous conseille : Plongée au coeur du royaume des rêves sur « Moonlight », la ballade electro trip-hop du mystérieux duo Skycabin.

Naomi Cheyanne

Naomi Cheyanne – I Know

On poursuit notre exploration de la musique soul avec le dernier titre de Naomi Cheyanne. L’instrumental de ce titre aurait pu faire l’objet d’un titre lo-fi rap de prime abord, cependant, lorsque sa voix entre en scène, l’ambiance se transforme en une pop soul aux accents R&B langoureux. Les paroles développent suite en douceur des sentiments qui découlent de l’amour, comme l’impression de comprendre l’autre à merveille ou encore la timidité induite par les sentiments naissants. Naomi Cheyanne puise dans ces sentiments qu’elle évoque elle-même comme étant adolescents pour étoffer chacun de ses morceaux ; le résultat est ancré dans un vécu à tonalité universelle.

« I know what you need, what you need, let me do it
I know what you want, what you want, let me prove it »
– Naomi Cheyanne – I Know

Naomi Cheyanne est une artiste dont les débuts ont été remarqués par plusieurs médias et par plusieurs dizaines de milliers d’auditeurs sur les plateformes de streaming. Artiste prolifique, elle est également fondatrice du label Smug Sounds et compose, écrit et produit pour plusieurs artistes indépendants ; Naomi Cheyanne est une artiste complète dont la pop infusée de soul n’est pas prête d’arrêter de conquérir les ondes.

Deborah Williams Show Me The Way

Deborah Williams – Show Me The Way

On vous l’a dit plus haut, parfois, la soul se mêle à d’autres genres musicaux, et c’est le cas ici sur « Show Me The Way » de Deborah Williams. Le titre commence en douceur sur fond de berceuse trip-hop, laissant ainsi la voix soul de Deborah Williams développer dans une ambiance feutrée et remplie d’émotions une histoire teintée de doutes, de besoin d’être guidé et d’appel à l’aide. Peu à peu, la batterie prend le dessus sur la berceuse électronique qui joue en arrière-plan ; la voix de Deborah Williams prend elle aussi de l’ampleur et explose en fin de morceau, façon Portishead ou Massive Attack – deux de ses influences majeures par ailleurs. Un titre progressif aux accents trip-hop, soul et pop rock façon Imagine Dragons que l’on vous recommande vivement !

« I know for sure they can’t hear me
And now I’m holding on »
– Deborah Williams – Show Me The Way

Deborah Williams est originaire de Londres, et a étudié à la London International Film School. Si elle évolue dans un premier temps dans le monde du cinéma, c’est les soirs et week-ends qu’elle s’exerce à la musique, avant d’être repérée par des directeurs artistiques qui souhaitent placer sa musique à l’image. En parallèle de son propre projet musical, elle a également produit des albums, notamment pour EMI.

Similaire à notre sélection : hauméa playlists | #8

Santi Forget All My Life

Santi Forget – All My Life

On reste dans une ambiance trip-hop et soul : on écoute cette fois le premier titre de Santi Forget, une artiste que vous aurez certainement, comme nous, envie de suivre de près avant même d’avoir terminé d’écouter son titre. « All My Life » combine aussi bien une mélodie trip-hop infusée à la lo-fi, compressée à la manière des titres des années 90, avec une voix chaude qui emplit l’espace et maintient l’auditeur captivé tout au long du titre. Si les couplets ont des accents trip-hop, le refrain a quant à lui toutes les caractéristiques de la soul et de la R&B des années 90 – un mélange suave et old school remis au goût du jour avec brio, notamment lorsqu’un couplet en espagnol fait son apparition à mi-chemin !

« I’ve been waiting for you all my life
And I just can’t keep going on, without your love for me baby »
– Santi Forget – All My Life

« All My Life » est le premier titre d’un EP, intitulé « Dear My Love », à venir dans le courant de l’année. Entièrement indépendante, elle évolue au sein de l’industrie musicale en tant que compositrice et parolière ; pour son propre projet musicale, elle collabore avec un producteur nommé HMLT, qui a par ailleurs produit les quatre titres qui seront sur son EP à venir.

Mighloe Don't Call Me

Mighloe – Don’t Call Me

On poursuit dans le registre des voix fortes et singulières et des instrumentaux old school mais remplis de caractère avec le dernier single de la Canadienne Mighloe, intitulé « Don’t Call Me ». La voix de Mighloe est tout aussi reconnaissable que celle d’une Amy Winehouse ou d’une Jessie Reyez ; singulière, elle raconte d’une manière langoureuse et paradoxalement calme l’histoire d’un ras-le-bol envers une personne possessive, narcissique, ne lui laissant pas la possibilité d’être libre. Un sujet difficile à aborder mais raconté en douceur, d’une manière suave, posé sur un instrumental minimaliste emprunté au R&B des années 90, de telle sorte que chaque mot ne laisse indifférent la personne qui écoute son titre.

« Please don’t call me cause I ain’t got time for it
Please don’t call me, I ain’t wasting my time »
– Mighloe – Don’t Call Me

« Les paroles de ‘Don’t Call Me’ décrivent le sentiment d’en avoir assez. Il y a tellement de gens qui entrent et sortent de nos vies, et parfois ces gens viennent perturber notre stabilité mentale et notre estime de soi. Cette chanson c’est ma manière de dire « j’en ai assez! » »– Mighloe au sujet de « Don’t Call Me ».

Mighloe est une artiste pluridisciplinaire originaire de Toronto, au Canada. Très active, elle a notamment joué à plusieurs reprises sur des performances digitales données pour la série de concerts digitaux de Flare Magazine, mais également pour des plateformes artistiques canadienne comme Artscape TO, The Remix Project ou encore Brampton’s The Rose Theatre. Populaire également sur les plateformes de streaming, Mighloe s’est faite repérer par plusieurs playlists R&B, faisant d’elle un talent à suivre pour l’année 2021 !

RUTHEE Drag

RUTHEE – Drag

On termine notre sélection de titres de la semaine avec « Drag » du jeune trio américain RUTHEE. On s’éloigne cette fois de la soul pour prendre une brèche plus indie-rock mais toujours teintée de R&B ; « Drag » est cependant loin d’être le morceau rock alternatif qui vous redonne de l’énergie le matin avec des paroles des plus joyeuses, au contraire. Les paroles font en effet référence à une relation abusive, à la quasi-impossibilité d’en sortir ; la mélodie et l’air saturé des guitares donne l’impression cependant d’être quelque part en vacances, sur la plage, alors que le soleil est en train de se coucher, un contraste qui rend « Drag » aussi insolite qu’unique.

« Cette chanson exprime la douleur d’une relation abusive. La sensation d’être traîné par un amant toxique tout en ne trouvant pas la volonté de le quitter. Mes paroles préférées sont « Keep what’s fragile on a tight leash », elles décrivent bien l’état d’esprit d’une personne toxique qui connaît par coeur la vulnérabilité de l’autre et qui l’exploite afin de garder cette personne proche, vous savez que vous pouvez laisser exploser votre colère sur eux et qu’ils resteront avec vous malgré tout. » – RUTHEE au sujet de « Drag ».

RUTHEE est un jeune trio originaire de San Antonio aux Etats-Unis. S’ils ont seulement commencé à jouer ensemble en duo, peu de temps après s’être formés, Olivia, la chanteuse, s’est jointe à eux apportant ainsi une autre dynamique au groupe. Né en 2021, RUTHEE n’avait pour but que de faire de la musique en hobby ; aujourd’hui, le groupe partage ses morceaux sur les plateformes de streaming en espérant atteindre une audience nouvelle, et s’apprête à sortir trois autres titres dans le courant de l’année 2021.


Plus de playlists sur notre compte Spotify. Si vous avez apprécié cette playlist, on vous conseille de faire un tour sur notre playlist « Pop & Alternative » que nous mettons régulièrement à jour !

– Disclaimer : cette sélection de titres a été réalisée sur MusoSoup #SustainableCurator.

About the Author: Cloé Gruhier

Rédactrice web depuis plusieurs années, j'ai une passion prononcée pour les musiques électroniques et alternatives. Des envolées synthétiques de Max Cooper aux mélodies et textes introspectifs de Banks, mon radar détecte les nouveautés des scènes indépendantes françaises et internationales, et ce entre deux stratégies de communication pour des labels et artistes indépendants !