On replonge dans le doux monde de la musique downtempo, et aujourd’hui, c’est Maddrigal, un compositeur et producteur français de musique électronique qui nous reçoit. On a l’occasion d’écouter en avant-première une partie de l’univers de son futur EP « Essence/Lack thereof », à venir ce vendredi ; cet EP fait suite à « Blacklight », un EP sorti en 2019. Ainsi, en plus de son single « Alma » sorti il y a quelques jours, Maddrigal dévoile en exclusivité pour nous « Semblance », un titre aux sonorités aussi cinématiques que mélancoliques ! À découvrir de toute urgence ci-dessous.

Introduit par des notes de synthétiseurs frappées de manière éparses tout au long du titre, « Semblance » nous envoûte tout en nous laissant un sentiment de mélancolie, de nostalgie au fond de notre coeur. À son écoute, on imagine aisément défiler les souvenirs et les émotions ressenties dans le passé, défilant au rythme des paysages qu’on voit passer devant nous, par la fenêtre. Le titre gagne progressivement en puissance, laissant des sonorités ponctuer la mélodie principale ; la fin de ce dernier, floue, abstraite, surprend l’auditeur – le thème qui formait le titre se retrouve en effet distendu, comme s’il s’éloignait de nous à mesure que l’on quitte son atmosphère. Un titre cinématique et visuel qui donne largement envie d’écouter l’EP complet !

Afin d’en savoir plus sur Maddrigal ainsi que sur la sortie d’EP qui se profile dans deux jours, nous sommes allés lui poser quelques questions.

1. Hello Maddrigal ! Merci d’avoir accepté de dévoiler « Semblance » en exclusivité pour nous ! Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots pour ceux qui ne te connaîtraient pas encore ?

Hello hauméa ! Je m’appelle Tom, et je fais de la musique électronique sous le pseudo Maddrigal où je mélange sound design, synthétiseurs et field recording.

2. Tu évolues dans le milieu de la musique électronique & downtempo, de manière officielle tout du moins, depuis 2019. Dirais-tu que depuis ton EP « Blacklight » en 2019 ta musique change & évolue vers une direction nouvelle ?

Je pense que ma musique évolue en même temps que moi, à force de découvrir et d’écouter de nouveaux artistes, d’apprendre de nouvelles choses. J’essaye toujours de faire quelque chose de nouveau et de ne pas répéter les mêmes recettes quand je fais de la musique, pour rester en mouvement et ne pas m’ennuyer. J’essaye de cristalliser mes émotions et ressentis dans la musique, la direction que va prendre un projet est donc assez dépendante de mon état émotionnel.

3. Tu dévoilais récemment le titre « Alma », un single qui a annoncé la sortie de ton EP « Essence/Lack thereof » à venir dans deux jours. « Alma » est un titre aux accents ambient et downtempo, un titre aérien qui semble évoquer les bribes d’un voyage nouveau. Qu’est-ce qui t’influence au quotidien ? Et qu’est-ce qui a inspiré ce morceau ?

Je suis beaucoup influencé par le cinéma et les arts visuels en général. Au quotidien j’aime bien composer avec des images de film sur un autre écran, ou des streams d’art sur Twitch. C’est une présence rassurante et inspirante. Cet EP a beaucoup été influencé par Persona de Bergman, Alma est le nom d’un des personnages.

4. Aujourd’hui tu dévoiles pour nous « Semblance », un titre aux sonorités downtempo largement marqué par ses synthés dissonants et ses percussions sèches et étouffées qui ponctuent le titre. Peux-tu nous en dire plus sur la signification de ce titre ?

Je voulais raconter ce conflit que je vivais dans mon identité, entre celui que je suis en compagnie des autres et celui que je suis quand je suis seul. Sur le fait d’accepter qu’il n’y a pas vraiment de moment où je suis totalement à visage découvert, que je navigue toujours entre la recherche d’une individualité et le besoin du regard des autres qui tend à uniformiser l’individu pour être accepté. Ça donne une chanson assez instable mais qui reste dans une forme de musique électronique qu’on reconnaît.

Similaire à Maddrigal : Alf Moon revient après cinq ans d’absence avec « Slowly », un titre downtempo aussi glacé que relaxant

5. Tu dis également faire ce que beaucoup de compositeurs de musique ambiante font, c’est-à-dire du field recording, soit l’enregistrement de sons de la nature adaptés ensuite en musique. Est-ce que c’est quelque chose que tu as fait sur « Semblance », ou sur « Alma » ?

Oui, c’est ce que j’ai fait sur toutes les chansons de l’EP. C’est plus discret sur « Semblance ». J’imagine mes chansons comme des scènes ou des personnages de films, elles existent avant et continuent d’exister après, je ne fait que capturer un moment. Le field recording permet de poser une ambiance rapidement et de créer un espace mouvant dans lequel la chanson peut évoluer. « I … Dreaming » est entièrement composée avec des sons de ma vie quotidienne, de la rue en bas de mon appart aux moments de vie avec mes proches.

6. Et d’ailleurs, que représente ce titre dans la tracklist globale de ton EP ? A-t-il une place centrale ou est-ce au contraire un titre que tu qualifierais d’interlude, par exemple ?

Je pense que chaque chanson a la même place dans l’EP, elles expriment des choses différentes. Je voulais une chanson un peu plus légère et c’est avec cette idée en tête que j’ai composé « Semblance ».

7. Je sais que ton EP n’est pas encore sorti, mais doit-on s’attendre, en plus de la sortie de ce dernier, à un clip pour l’un des titres ? À des remixes d’ici quelques semaines ? Ou à des performances live ?

C’est pas impossible qu’il y ait un clip dans les mois à venir. Et pour le live il n’y a rien de prévu pour le moment mais c’est quelque chose que j’aimerai développer.

8. Enfin, dernière question que je pose souvent en fin d’interview : est-ce qu’il y a un artiste que tu suis de près en ce moment ?

Difficile de ne choisir qu’un·e artiste, je dirais Tryphème parce que j’adore ce qu’elle fait et que je suis toujours impatient d’écouter ses nouveautés. Et j’écoute aussi beaucoup Caterina Barbieri !


Maddrigal est à retrouver sur toutes les plateformes de streaming. Vous pouvez également le suivre sur Instagram !

découvert via Groover.

About the Author: Cloé Gruhier

Rédactrice web depuis plusieurs années, j'ai une passion prononcée pour les musiques électroniques et alternatives. Des envolées synthétiques de Max Cooper aux mélodies et textes introspectifs de Banks, mon radar détecte les nouveautés des scènes indépendantes françaises et internationales, et ce entre deux stratégies de communication pour des labels et artistes indépendants !