Parfois, de la musique électronique à la musique ambiante, il n’y a qu’un pas. Mieux encore, pour Adrien Casalis, aussi connu sous le nom de VIMALA sur la scène électronique française, c’est entre la musique club profondément sombre et la musique de film aérienne que la frontière s’efface. Si jusqu’à présent on le connaissait pour ses titres mêlant voix torturées, percussions sèches et synthés – on se rappelle notamment son single « Ages » sorti il y a maintenant trois ans – Adrien Casalis dévoile aujourd’hui une autre facette de sa personnalité artistique ; en composant pour l’image, un amour profond pour le piano et ses innombrables possibilités artistiques s’est révélé en lui. On écoute donc « Ghost », son premier EP sorti sous son vrai nom et sur le label Piano & Coffee Records.

Non seulement « Ghost » est le fruit d’un doux mélange entre les caractéristiques de la musique de film et de la musique ambiante & néoclassique, mais il raconte également l’histoire d’une histoire d’amour entre un être humain et un fantôme. Chacun des titres s’avère être un chapitre ; on remarque ainsi que le fantôme marque son apparition sur « Arrival », son histoire d’amour démarre sur « Love Affaire », se poursuit sur « Leaving The House », et ainsi de suite. Ainsi, « Ghost » est un EP à écouter d’une traite ; Adrien Casalis a composé la bande son d’images fictives se dévoilant sous la paupière de son auditeur.

Similaire à Adrien Casalis : Jessica Roch fusionne ancien monde et monde moderne sur son premier EP néo-classique intitulé « Power Dynamic »

On écoute donc, chapitre par chapitre, une histoire aussi tendre que muette dont le récit démarre sur le titre « Arrival ». Ces trois minutes d’introduction laissent le personnage principal de cette histoire – le piano – prendre lentement place dans un décor minimaliste que l’on croit deviner en arrière-plan ; on semble en effet entendre, sous forme d’échos lointains, la présence du vent, d’oiseaux, mais également de ce fantôme dans la seconde partie du titre : des cordes frottées à peine audibles semblent en effet manifester sa présence en arrière-plan.

S’ensuit l’ambivalent « Love Affaire », un titre aussi romantique que mélancolique et dans lequel cette fois le piano s’exprime seul. On délaisse ensuite cette ambiance faussement candide pour les sombres accords de violons de « Old Memories », un titre à la fois ambiant et épique qui transporte son auditeur dans les profondeurs de la mémoire des protagonistes ; un titre qu’on vous conseille d’écouter les yeux fermés. Adrien Casalis délaisse ainsi entièrement le piano sur ce titre, faisant de « Old Memories » un entracte parfait pour les titres qui s’ensuivent.

Enfin, afin de ne pas vous décrire l’entièreté du voyage que vous vous apprêtez à écouter et de vous laisser l’innocente surprise de la première écoute, on termine sur le titre « Floating Souls ». Certainement le titre le plus dense et le plus visuel de tout l’EP, il est introduit par des nappes ambiantes chargées d’émotion, entrecoupées cependant de notes sourdes et syncopées en arrière-plan. Progressif, le titre évolue, faisant une place grandissante au piano, renouant ainsi avec les premières sonorités de « Arrival ». Un véritable chef d’oeuvre de musique ambiante, faisant d’Adrien Casalis un compositeur à suivre de très près.

Adrien Casalis Ghost Arrival VIMALA


Adrien Casalis est à retrouver sur toutes les plateformes de streaming ainsi que sur Instagram. On vous conseille fortement également d’écouter son projet VIMALA si vous aimez l’électronique sombre !

About the Author: Cloé Gruhier

Rédactrice web depuis plusieurs années, j'ai une passion prononcée pour les musiques électroniques et alternatives. Des envolées synthétiques de Max Cooper aux mélodies et textes introspectifs de Banks, mon radar détecte les nouveautés des scènes indépendantes françaises et internationales, et ce entre deux stratégies de communication pour des labels et artistes indépendants !